Publié le 29 Mars 2012

La Formule 1 a toujours eu pour moi une vertu quasi magique : elle m'endort. De tout temps, quels que soient les champions engagés, l'enjeu de la course, le circuit ou la période de l'année, je me suis endormi avant la fin du cinquième tour pour me réveiller au moment du podium (oui, les hymnes nationaux m'empèchent de dormir). Les fans de F1 trouveront ci-dessous un joli catalogue de casques légendaires (piqués sur le site de Bell) et moi, j'y verrai un hommage à mes délicieuses siestes dominicales.

 


 

 

Jacky-Ickx.png

Jacky Ickx

 

 

 

Ronnie-Peterson.png

Ronnie Peterson

 

 

 

Niki Lauda

Nikki Lauda

 

 

 

Nelson-Piquet.png

Nelson Piquet

 

 

 

Jacky-Stewart.png

Jackie Stewart

 

 

 

Gilles-Villenenve.png

Gilles Villeneuve

 

 

 

Source : l'excellent quoiqu'un rien monomaniaque Fuckyeahlotus.com

Voir les commentaires

Publié le 23 Mars 2012

Fabio-Novembre_1.jpg

 

 

 

Fabio-Novembre_2.jpg

 

 

Vintage 1950s BMW R50 motorbike

I've had this motorcycle since 1994 and bought it from [British designer] Tom Dixon. After so many years, he still asks me if he can buy it back. I like it very much because it reminds me of a mechanical dinosaur. Driving it is as difficult as riding the animal.

 

Source : Nowness.com 

 Fabio Novembre: Interior Artifacts

The Italian Design Star Reveals His Love of Motorbikes, Fellini and the Female Form

 

Voir les commentaires

Publié le 22 Mars 2012

Tarubnr1.jpg

 

Elle ferait bonne belle figure en chérie du mardi, mais la mignonne Taru Rinne, finlandaise de la cuvée 1968, possède d'autre qualités qui me la feraient apprécier même si elle était moche comme un pou défiguré. En particulier, elle a celle de savoir tenir un guidon (et même un volant), au point d'être la première femme à avoir marqué des points dans un championnat du monde de motos de piste. C'était en 1989, au grand prix d'Allemagne 125cc, qu'elle termina en 7eme position après avoir un temps mené la course.


Sa notice Wikipedia signale qu'elle a fait ses débuts motorisés en karting. Au terme de la saison 1980 du championnat finlandais, elle termina en seconde position du classement général, juste derrière Mika Salo... et deux places devant un certain Mika Hakkinen.


Au cours de ses années de compétition motocycliste au plus haut niveau (1987, 1988, 1989 et 1990), elle totalisa près de 25 points. Alors qu'elle se remettait des suites d'un violent accident survenu sur le circuit Paul Ricard en 1991, elle reçut un courrier du toujours délicieux et compatissant Bernie Ecclestone lui annonçant qu'elle ne pourrait pas s'aligner sur les grilles de départ des courses de la saison à venir. Exit la belle Taru.


Selon certaines sources, elle aurait malgrè tout continué à courir dans son hampionnat national ainsi qu'en Allemagne, jusqu'en 1993.


Si je puis me permettre un parallèle avec le destin de l'également très jolie Katja Poengsen, blonde batave qui oeuvra dans le championnat 250 en 2011, il eut peut être mieux valu que ces deux jeunes femmes fussent moches. Ainsi, les commentateurs du milieu, dont la légendaire objectivité ne trouve son égale que dans leur prévenance, auraient pu se dispenser de supposer que leur présence dans les padoocks ne se justifiait que par de bases raisons publicitaires.


Leslie porterfield, la femme la plus rapide du monde sur deux roues, ravissante, top pilote, excellente metteuse au point et successful patronne de concession, devrait leur en toucher deux mots, à l'occasion... On pourrait également mentionner la jeune Elena Myers qui a remporté la seconde course Supersport cette année à Daytona.


Ceux qui voudtait en savoir davantage sur Taru Rinne peuvent se reporter à cet excellent article suivi d'une interview de la dame, paru dans The Road en 2008.

 


Rinne_91_04.jpg

 

 

Taru_Rinne_1990_Japanese_GP.jpg

 

 

taru1thumbl.jpg

 

 

taru3.jpg

 

 

Rinne_90_04.jpg

Voir les commentaires

Publié le 21 Mars 2012

Tout ce que j'ai pu trouver concernant le "Crazy Franck" auquel on doit le dessin du désormais légendaire garde-boue arrière est que son vrai nom est Franck J. Salcido et qu'il purge actuellement une peine de prison pour trafic de substances pas très licites.

Comme en témoigne le scan de catalogue ci-dessous, le Crazy Frank Fender était en réalité décliné en 4 modèles équipant big Twins et sportsters 4 vitesses. On trouvait également un modèle pour cadre rigide et il était possible, moyennant un supplément, de disposer d'un sissy bar optionnel désormais très recherché.

Après recherche dans l'Interweb, il semble que le spécialiste en la matière, et probablement le propagateur de la hype crazyfranckienne, soit notre collègue hollandais tenancier du über bien blog ZZ Chop sur lequel vous pourrez suivre les aventures de ses meules typées 70 et trouver, au hasard de sa pêche, quelques exemplaires de la dite pièce à vendre.

A vue de pif, un garde boue Crazy Frank original s'échange sur eBay USA entre 600 et 1000 $.

Ce que la mode ne nous ferait pas faire...


 

crazyfrank1

 

 

crazyfrank2.jpg

 

 

Numriser0025-8.jpg

 

 

Crazy-Frank.jpg

 

 

Crazy-Frank-6.jpg

 

 

franksfender2.jpg

 

 

Crazy-Frank-2.jpg

Voir les commentaires

Publié le 19 Mars 2012

Sur que si elle se souvient de sa vie antérieure, elle doit se sentir bien dépaysée cette petite Triumph bobberisée.

A vue de nez, le moteur, le cadre et la fourche proviennent d'une 3HV, un mono de 350 cc qui connût son heure de gloire en servant loyalement Sa Grâcieuse Majesté durant la seconde guerre mondiale.

A cette heure, je ne possède pas davantage d'infos sur cette très jolie réalisation. Mais je cherche...

 

TriumphT80-1-copie-2.jpg

 

 

TriumphT80-2.jpg

 

 

TriumphT80-3.jpg

 

Via Bik3

Voir les commentaires