Cannonball

Publié le 22 Novembre 2012

On a tous en tête, quel que soit notre âge, The Cannonball run, le film qui réunissait une pléiade d'acteurs parmi lesquels Bruce Lee Jackie Chan, Roger Moore, Sammy Davies Junior, Dean Martin Farah Fawcett et d'autres encore (je ne vais pas recopier tout le générique, IMDB est là pour ça). On a également en tête les résurgences modernes de cette course qui réunissent une brochette de milliardaires propriétaires de bolides hors de prix dans une course qui traverse l'Europe de l'Angleterre au sud de l'Espagne au rythme des contrôles routiers et autres barrages placés là pour ralentir (ou stopper) la progression de la vrombissante caravane. O tempora, o mores, comme on dit dans Asterix, ceux qu'autrefois on percevait comme de sympathiques outlaws, fêtards et irrévérencieux, n'apparaissent plus aujourd'hui que comme de puérils rupins déconnectés et méprisants qui noient l'ennui d'une trop grande fortune dans des jeux de cons. Mais bon, passons.


Il se trouve que cet article de Fred Gregory paru dans Car and Driver retrace assez bien l'histoire des épisodes originels de la course qui se déroulèrent au cours de années 70, en particulier l'ultime "vrai" Cannonball de 1979.
Il est d'ailleurs frappant de voir l'ingéniosité déployée par les concurrents et les solutions originales : pilotes de Rolls Royce déguisés en chauffeur et milliardaire ; ambulance de course avec vraie/fausse malade à l'intérieur ; camion de détection d'un organisme géologique officiel ; vieille Cadillac aux airs d'épave... Nombreuses sont d'ailleurs les anecdotes reprises telles quelles dans le premier volet du film.

 

PS. D'ailleurs, il serait peut-être utile à notre culture qu'une âme plus systématique et patiente que la mienne s'intéresse un jour à la mythologie du road movie mécanique, à ce qu'elle doit à l'histoire et à ce que l'histoire lui doit...

 

 


 
the-last-cannonball-inline-12-photo-444452-s-original
A l'arrivée, en 1972



the-last-cannonball-inline-1-photo-444399-s-original
L'arme ultime pour parcourir 4000 km à fond de train, la Pontiac Fire-Am



the-last-cannonball-inline-4-photo-444402-s-original
Un hot rod au départ de l'édition 1975



the-last-cannonball-inline-6-photo-444404-s-original
L'ambulance (un peu préparée) de Brock Yates qui inspira celle du film. A noter que c'est Farah Fawcett qui jouera le rôle de l'épouse de Yates dans le film.



the-last-cannonball-inline-5-photo-444403-s-original
On se grouille pour le pointage



the-last-cannonball-inline-7-photo-444405-s-original
Ce truck Chevrolet prétendait convoyer une équipe de scientifiques



the-last-cannonball-inline-9-photo-444407-s-original
Mylord et son chauffeur



the-last-cannonball-inline-8-photo-444406-s-original
Le nom de cette équipe : The Right Bra racing team !



the-last-cannonball-inline-10-photo-444408-s-original
Une précision : la Volvo aussi faisait la course



the-last-cannonball-inline-11-photo-444451-s-original
Cette Ferrari 250 GT Lusso détient le record du véhicule le plus cher ayant jamais courru le Cannonball

 

Rédigé par VonSonntag

Publié dans #Bielles chaudes

Commenter cet article

Mike 26/05/2014 14:48

Ce n'est pas une 250 GTO, mais une 250 GT Lusso.

VonSonntag 26/05/2014 16:15

Merci de vos lumières, Mike. J'ai corrigé la légende de l'image ;-)

Markus 26/11/2012 23:12


N'ayant pas pu voir les photos la semaine dernière (?) , je ne pouvais que saliver , mais point commenter...


Aujourd'hui , je me permet même de vous corriger ( un peu ) : point de ferrari 250 "GTO" , mais une 250 "GT" SWB ( Short-Wheel-Base ) , un tout petit peu moins performante , et a peine moins
exclusive.


Quand a la Pontiac Fire Am , son train avant parait donner quelques signes de faiblesse peut compatible avec les performances de son moteur.


Si ce n'était le charme des photos N-B , ce genre d'activité me paraît tout aussi con fin 70s que de nos jours.......le ponpon pour le guignol avec ses 2 antennes sur la 911 , d'enfer pour
"copyer" les cops sur les higways !


Merci pour les belles images ;)

VonSonntag 27/11/2012 23:18



Bonsoir Markus, merci d'être passé corriger mes erreurs !


Concernant la Ferrari, j'avoue avoir moi-même eu un doute à propos de l'identification du modèle. Mais mon absence totale de compétences dans le domaines des boîtaroues m'a lâchement convaincu de
faire confiance à la légende de l'image dans l'article source et à la traduire bêtement.


Je me permets d'être en léger désaccord avec vous sur l'air de "c'était mieux avant". En effet, pour stupide que fut cette course dans ses jeunes années, je trouve que la connerie des années 70
diffuse un parfum d'espièglerie et d'irrespect bon enfant qu'est loin de posséder la version actuelle. L'imagination potache des concurrents et l'ingéniosité déployée dans les moyens de
camouflage sont à mes yeux bien plus estimables que la morgue cynique des rupins actuels qui traversent tranquillement l'Europe au volant de leur supercar et se croyant intouchable (et en l'étant
probablement).


Mais bon, il est possible que dans trente ans, je regrette le charme des Cannonball des années 2010 comparé aux courses de véhicules à pile à combustible...



Cornic Alexandre 23/11/2012 16:48


Bruce Lee???  Ou Jackie Chan? 


Merci pour la piqûre de rappel, chouettes photos!!!


 

VonSonntag 24/11/2012 18:33



Oups, mille excuses Alexandre. Ma précipitation et la flemme de "checker" ma pauvre mémoire m'ont ait publier des âneries. C'est bien Jackie Chan, et c'est corrigé. Merci !



oliv 23/11/2012 09:38


Un de ces jours faudra que je rédige une analyse sémiologique de "Vanishing Point", la fin du rêve américain...

VonSonntag 24/11/2012 18:34



Et t'as intérêt à m'envoyer le lien quand ce sera en ligne... ;-)